Tunisie, le voisin de l’Est – Tourisme et Voyages
lundi , 10 décembre 2018
Accueil / Destinations / Internationales / Tunisie, le voisin de l’Est

Tunisie, le voisin de l’Est

La Tunisie est la première destination touristique des Algériens. Chaque année, des milliers de touristes nationaux passent la frontière Est pour quelques jours de vacances chez le voisin.

La Tunisie compte ces dix dernières années de plus en plus de touristes algériens. Ils étaient plus de 850.000 en 2015. Calmes, sereins, en famille ou en solo, ils viennent chercher quelques semaines de vacances dans un pays qui est à la fois similaire et très différent du leur. La Tunisie est pour les Algériens un pays très compétitif en termes de tarifs. Pour minimiser les coûts, beaucoup s’y rendent d’ailleurs par voie terrestre. Sur place, les stations balnéaires sont leurs destinations de prédilection : Sousse et Hammamet mais aussi Nabeul. Qu’est-­ce qu’ils trouvent de particulier en Tunisie ? Pourquoi viennent-­ils souvent ? Sont-­ils satisfaits ?

Des complexes luxueux aux plages dorées

 « Pourquoi je passe mes vacances en Tunisie ? Parce que je peux m’y rendre en voiture, sans avoir le besoin de faire la queue devant une ambassade dans l’attente d’un hypothétique visa. Je suis, en outre, sûr de passer des vacances agréables dans une résidence pieds dans l’eau, dans un coin fabuleux, sans ruiner mon budget », résume Réda Kherfi, un jeune fonctionnaire, qui compte passer quelques jours de son congé annuel à Hammamet.

Proximité, facilités d’entrée, rapport qualité/prix inégalé dans le bassin méditerranéen… Aux yeux des Algériens, avides de plages dorées, la Tunisie représente une destination très prisée. Pourquoi faire la queue devant les ambassades européennes, alors qu’on peut passer des vacances agréables, à moindre frais, chez les voisins ? D’autant plus que de l’autre côté des 965 kilomètres de frontières, les opérateurs du tourisme tunisien déroulent le tapis rouge à des visiteurs réputés dépensiers pour insuffler une bouffée d’oxygène à un secteur stratégique, mis à mal d’abord par la révolution et puis par les attentats terroristes de 2015, notamment ceux de Bardo et de Sousse, qui ont fait chuter remarquablement les recettes touristiques. Boudé par les touristes européens, le tourisme tunisien a été sauvé par l’arrivée massive des algériens, + 23,6% de progression (atteignant les 854.900 personnes). Par solidarité avec une Tunisie meurtrie, des milliers d’algériens avaient envahis, l’été dernier, les villes côtières de ce pays frère. Une façon de remercier la Tunisie, seul pays ayant soutenu l’Algérie pendant sa décennie noire.

La première destination des algériens

Mais l’idylle entre la Tunisie et les algériens ne date pas d’hier. Outre le facteur géographique de proximité qui facilite le tourisme des algériens vers la Tunisie, un même référentiel culturel, historique et même de population avec des familles présentes dans les deux pays en même temps et des liens fortement soudés par l’histoire et des mariages mixtes, ont fait de ce pays la destination privilégiée de nos ressortissants. Encouragé par les autorités tunisiennes, soucieuses de diversifier les marchés émetteurs et d’encourager spécialement le tourisme maghrébin, l’engouement des Algériens pour la Tunisie se confirme d’une année à l’autre. Le nombre de ces touristes d’un genre nouveau était d’environ 500.000 en moyenne par an jusqu’au début des années 2000. Depuis 2003, il est sur une courbe ascendante. Il a atteint 854.900 l’année dernière. Ces chiffres placent le marché algérien en deuxième position en 2015 en termes de nombre d’entrées par nationalité après le marché libyen. La Tunisie arrive aujourd’hui en tête des destinations préférées des Algériens avant la Turquie, la Grèce, la France, l’Espagne et le Maroc. La fermeture des frontières terrestres avec le royaume chérifien et l’écueil du visa pour l’espace Schengen a joué en faveur de la Tunisie. Même si de plus en plus de touristes algériens passent désormais par des agences de voyages, la majorité d’entre eux rejoignent la Tunisie par leurs propres moyens. Il suffit de sillonner Nabeul, Hammamet, Sousse et Tunis pour voir le nombre important des voitures algériennes stationnées dans les principales artères et on doit s’attendre à un grand rush cet été des algériens qui choisissent la Tunisie pour passer leurs vacances, s’oxygéner les poumons et se divertir le long des plages.

Un produit accessible

Si nos compatriotes optent pour les résidences, d’autres préfèrent séjourner dans les hôtels et les hôteliers tunisiens mettent actuellement les bouchées doubles pour les accueillir et ils seront nombreux à venir cet été. Les Algériens qui viennent en famille choisissent, pour la plupart, de loger dans des résidences et des villas meublées pieds dans l’eau à des prix défiant toute concurrence. Les loyers permettent aux Tunisiens de gagner des sommes rondelettes et bienvenues à l’approche de la rentrée sociale. En dehors des loyers, les algériens font tourner les affaires par là où ils passent. « Ils dépensent beaucoup plus que les Européens devenus très chiches ces dernières années », affirment des commerçants tunisiens.

« Les Algériens connaissent très bien les produits touristiques de la Tunisie. Ils y viennent tout au long de l’année, surtout par voie terrestre. Il est vrai que les Algériens sillonnent pratiquement tous les sites, mais la grande majorité est concentrée à Hammamet nord, Hammamet Yasmine, Nabeul et Sousse. Mais il y a aussi Tunis. Une famille algérienne composée de quatre personnes en moyenne dépense environ entre 2000 et 3000 euros par semaine durant son séjour en Tunisie, soit deux fois plus qu’un touriste originaire de l’Europe de l’Est », affirme Fawzi Basly, ancien représentant de l’ONTT à Alger (l’Office national tunisien du tourisme) un fin connaisseur du marché algérien. La Tunisie offre de bons atouts. Son produit est accessible et bon marché pour le touriste algérien. La proximité, les facilités d’accès et les coûts des vacances font que le pays du jasmin restera pour quelques temps encore la destination touristique la plus prisée des algériens.

Vérifiez également

ANTALYA, un balcon fleuri sur la méditerranée

Dans le cadre de la promotion de la destination Antalya , un voyage de presse ...