La formation pour la promotion du tourisme - Tourisme et Voyages
dimanche , 24 mars 2019
Accueil / Actualités / La formation pour la promotion du tourisme

La formation pour la promotion du tourisme

La promotion du tourisme est foncièrement tributaire de la formation continue dans le secteur, a affirmé récemment à Boussaâda Hassan Mermouri, ministre du Tourisme et de l’artisanat. 

S’exprimant lors d’une journée d’évaluation de la formation touristique tenue à l’institut du tourisme et de l’hôtellerie de cette ville, le ministre a affirmé que son département accorde une grande importance à la formation touristique dans une perspective de modernisation incluant notamment les domaines de la communication et de la numérisation. Cette rencontre avait pour objectif de dresser une évaluation de la formation touristique afin de repérer  « les points forts pour les renforcer et les points faibles pour y remédier », a-t-il affirmé, insistant sur la mise en adéquation de la formation avec le marché de l’emploi dans le secteur touristique.  « La professionnalisation du secteur garantira l’embauche des diplômés formés dans les métiers touristiques », a ajouté le ministre qui a également qualifié d’impérative l’adaptation des performances des gestionnaires et encadreurs des établissements de formation touristique avec les critères de formation à l’échelle nationale et internationale. Il a appelé à saisir toute opportunité de coopération nationale et internationale entre les établissements de formation avant de mettre l’accent sur l’importance de la diversification des produits touristiques et leurs compétitivité. Parallèlement à l’intérêt accordé au développement des ressources humaines du secteur, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a indiqué que son département a lancé la mise en œuvre d’une carte de formation visant la valorisation des ressources humaines du secteur ainsi qu’un schéma directeur d’aménagement touristique et de diversification.

« Le réseau de formation comprend 170 centre de formation professionnelle, 8 instituts et 70 écoles privées accueillant au total 40 000 stagiaires, a ajouté le ministre, estimant que ces structures demeurent insuffisantes pour satisfaire la demande du marché de l’emploi.

La formation est un dossier important car il s’agit d’un secteur stratégique et prioritaire qui recèle de grands potentiels de développement économique, en substitution aux hydrocarbures. Les retombées économiques et sociales du développement de ces activités sont considérables, notamment sur l’emploi. Aujourd’hui, un emploi sur douze créé dans le monde est le fait du tourisme et de l’hôtellerie.

 

Vérifiez également

Emirates présente son univers premium

Emirates Algérie a invité lundi dernier à l’hôtel Sofitel Alger un groupe de journalistes pour ...