Hacene Bahlouli (DG du complexe des Andalouses) «On offre des vacances riches en émotions» – Tourisme et Voyages
lundi , 10 décembre 2018
Accueil / Entretiens / Hacene Bahlouli (DG du complexe des Andalouses) «On offre des vacances riches en émotions»

Hacene Bahlouli (DG du complexe des Andalouses) «On offre des vacances riches en émotions»

Pour le premier responsable des Andalouses, Vacances riment avec émotions, tant le complexe offre au client des séjours inoubliables durant lesquels il  peut pratiquer  des sports nautiques, faire des  rencontres, découvrir, échanger, écouter,  communiquer, partager, apprendre, rapprocher, savourer des moments agréables aux corps et à l’esprit. Il plonge dans un dépaysement total.

Propos recueillis par Derkouche. B     

Comment se présente cette nouvelle saison estivale ?  

Dans l’ensemble, elle se présente bien. Nous appliquons dans ce cadre les recommandations de la rencontre interministérielle au Club des Pins de quatre ministres des secteurs du tourisme, culture, intérieur, et la jeunesse et du sport et qui confirment la volonté de l’État à se mobiliser autour de cet événement combien important. Ces quatre secteurs ensemble, doivent se mobiliser autour de la réussite de cet évènement et assurer une tranquillité et un agréable séjour à l’ensemble des touristes nationaux et étranger. Les séjours se dérouleront par un cadre culturel et artistique des plus positifs.

Quels sont les nouveautés par rapports aux précédentes saisons ?   

La nouveauté de cette année, c’est la pratique d’un tourisme utile et intelligent .Dans  ce contexte, notre entreprise le village de vacances des Andalouses se valorise en adoptant ces nouvelles pratiques qui engendrent une valeur ajoutée plus accrues. Il s’agit de sortir de la formule standard «bronze idiot». On veut offrir une expérience personnalisée et des vacances riches en émotions. Désormais, se dorer sur les plages au soleil n’est plus de mise, il faut aller au-delà du cliché et de la carte postale, il s’agit pour notre clientèle durant leurs séjour de pratiquer des sports nautiques à rencontrer et à découvrir, échanger, écouter et communiquer, partager, apprendre, rapprocher, savourer des moments agréables aux corps et à l’esprit. Il faut assurer un dépaysement total et notre Entreprise le Village Touristique des Andalouses veut être à la tête du peloton concernant l’élégance.

Il s’agit de joindre le geste à la parole, offrant un produit raffiné authentique défiant toute concurrence. Dans ce contexte, je vous annonce  un nouveau produit  nommé «le Patio andalous». C’est un centre de thalassothérapie et de bien être dotés d’équipements modernes et encadrés par un personnel formés aux meilleures qualités des soins et de bonnes pratiques du bien-être et de la remise en forme et au tourisme de santé. Ce projet répond à un besoin pressant : les enjeux de santé publique, notamment liés au stress, aux maladies chroniques, au vieillissement de la population et à l’obésité, font émerger de nouveaux modes de vie. De nombreuses personnes priorisent leur santé en intégrant de saines habitudes (alimentation, exercice, repos). En voyage, cette quête permanente du «mieux-être» se traduit par le maintien de ces habitudes et aussi par l’envie de vivre des expériences riches, uniques, inédites et significatives. Notre direction d’animation organise aussi des excursions à la découverte des potentialités touristiques de la région.  L’organisation de concours des rencontres à thèmes et animés, enrichie les séjours des clients.

Les andalouses ne veulent pas rester au stade du tourisme balnéaire et veulent surfer sur une nouvelle vague, le bien-être, le ressourcement et la remise en forme, parlez-nous un peu de cet aspect ?

Surfer, c’est une forme de mobilités vers le progrès et l’idéal pour pratiquer un tourisme utile et intelligent. Les vertus de l’eau de mer, l’environnement saint propre le cadre inédit naturel de cette Médina Andalouse a favorisé l’émergence d’un nouveau produit très prisés et à la mode,  dénommés le Tourisme de santé et du bien- être. L’ouverture éminente du Centre de Thalassothérapie «Le Patio-andalouses » offre l’opportunité d’assurer et offrir un produit inédit au niveau de la région. Dans cet esprit des femmes et des hommes se mobilisent pour agrémenter le séjour des clients et de le rendre plus agréable. Aujourd’hui, concurrence oblige, la thalassothérapie évolue : si les cures classiques de remise en forme restent les plus vendues, de nouvelles voient le jour et les centres développent par ailleurs des spas, axés sur l’esthétique et le bien-être. Nous nous inscrivons dans cette tendance et cette dynamique.

Quel est le profil  des clients des Andalouses. ?

Sous le thème « Fi bladi maa Wladi » le village des andalouses est fréquenté par 50 % de la clientèle provenant des œuvres sociales des entreprises nationales, 30% de particuliers nationaux résidant, 15 % des nationaux résident à l’étranger et 5% des étrangers non résidant. Pour une durée de séjour moyen de 8 jours et 7 nuitées. Ils bénéficient de plusieurs formules de séjour à 4500 DA par personnes et par jour en demi-pension et un grand choix de restauration : cuisine nationale et internationale accompagnés par une large gamme d’animation surtout les enfants qui ont la part de lion.

Oran est l’une des villes la plus dotées en infrastructure hôtelière ce qui crée incontestablement la concurrence quelle est votre analyse ?

La concurrence loyale obéit à des règles : la qualité du produit et du service, le prix, le professionnalisme ou la compétence et le savoir-faire, l’assurance de la sécurité et les investissements. La somme de ces règles s’ils sont bien observer vous installe confortablement dans le marché, le produit touristique est périssables il faut le soutenir par l’esprit de créativité, de rénovation et de prise de décision et le prix est fixés selon la saison et à les évènements nationaux et internationaux. La clientèle national fait toujours confiance aux entreprises publiques qui présentent le meilleure rapport qualité/ prix.

Le tourisme national peut être relancé en ces temps d’austérité ?

Le tourisme luxueux n’est pas à la portée de la classe sociale moyenne.

Les Professionnels Public ou privés doivent songer à faire des offres sous le thème

«Vacances famille – village « V.F.V ». et établir des offres d’hébergement en

direction  de la famille par plusieurs formules telles l’Hébergement chez l’habitant,

les villages moyens confort, les camps de toile, les hôtels de moyens classification mais assurant uniquement l’hébergement et l’animation à thème. Bref,

La famille algérienne est  jalouse de garder ses traditions culinaires même en vacances. Ce type de vacances dédiées à la clientèle national aux conditions financières moyennes peut se développer dans les prochaines années encadrés pour un personnel professionnels et un investissement réfléchis et utiles pour faire face à cette austérité.

 

Vérifiez également

Hervé Peyre, Directeur Général de Holiday Inn Cheraga «On va être très présent sur le marché pour devenir une référence à Alger»

Présentez-vous à nos lecteurs Je suis Hervé Peyre, nouveau directeur de l’hôtel Holiday Inn Cheraga ...