Lauréats du Concours national de l'artisanat Six artisans à l’honneur - Tourisme et Voyages
mardi , 23 juillet 2019
Accueil / Artisanat / Lauréats du Concours national de l’artisanat Six artisans à l’honneur

Lauréats du Concours national de l’artisanat Six artisans à l’honneur

En vue d’encourager les talents et susciter des vocations dans le monde de l’artisanat, des Prix nationaux de l’artisanat et des métiers ont été distribués à Alger, à six artisans issus de différentes wilayas du pays, Ces six artisans sont les lauréats du Concours national de l’artisanat organisé en vue de la sélection du meilleur produit artisanal et artistique 100% algérien.

Ces prix ont été remis à des artisans ayant innové dans la confection du tissage de la laine, la dinanderie, la tannerie et la chaudronnerie, la poterie, la verrerie et la sculpture sur bois. Présidant la cérémonie de remise de ces prix, qui a été organisée à l’occasion de la Journée nationale de l’artisan, le 9 novembre de chaque année, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a mis en avant la nécessité de «développer la capacité de compétitivité dans le domaine de l’artisanat, en vue de créer des postes d’emploi et concrétiser le développement économique».  M. Benmessaoud a rappelé, dans ce cadre, la stratégie du secteur à l’horizon 2025, qui fixe la contribution de l’artisanat dans le développement national, en œuvrant à l’accélération de la croissance et à   l’intensification des structures chargées de la promotion.

Le ministre a mis l’accent sur l’importance d’adopter «une vison locale proche des préoccupations des artisans et d’élargir la concertation entre les différents organismes et secteurs, en lien direct et indirect avec le secteur de l’artisanat, tout en encourageant l’action de proximité   et en augmentant la présence de la société civile, en vue de faire face aux   nouveaux défis qui exigent davantage d’efforts». Le ministre a relevé que la célébration de cette Journée et l’institution de ce prix, soulignent «le grand intérêt   qu’accorde le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à ce secteur et aux artisans des quatre coins du pays».  

Six travaux récompensés

Six travaux ont été retenus pour être récompensés à l’occasion de cette cérémonie. Il s’agit en effet, de l’œuvre de l’artisan Kramdi lakri de Bouira qui a décroché le premier prix dans la catégorie du travail de la laine et des produits assimilés. Ont été récompensés également Allal Anouar de Tlemcen pour son travail sur des matériaux divers, Derbal Youcef de Mila pour son travail du minerai, Chioub Mohamed d’Alger pour la catégorie travail de l’argile, du plâtre, du verre et assimilés, Ameziane Tassedit de Tizi Ouzou dans la catégorie travail du bois et dérivés, et enfin Amar Mokhtar de Tiaret dans la catégorie travail du cuir.

Un secteur à l’apport économique et social vital

L’artisanat a bénéficié d’un programme ambitieux lors du quinquennat 2005-2009 qui a permis aux artisans de se former, de se regrouper, de s’informer et de promouvoir le produit artisanal sur l’ensemble du territoire national. Une démarche qui devait être  consolidée pendant le quinquennat 2010-2014 par l’extension du réseau des infrastructures artisanales pour assurer une véritable politique de proximité et d’accompagnement de la population artisanale et la mise en place des pôles d’excellence dans le domaine de l’artisanat visant à prodiguer aux professionnels les meilleurs qualifications et connaissances techniques liées à leurs activités en tenant compte de la typologie et de la qualité de la production et la valorisation des potentialités locales. L’année 2017 a vu la distribution de 893 locaux au profit de 992artisans pour l’exercice de leurs activités et la commercialisation de leurs produits, sachant que c’est une opération continue qui va s’élargir au profit d’autres professionnels. Outre leur exploitation par les artisans dans le domaine de la production et de la commercialisation, ces infrastructures servent également à abriter des manifestions et des expositions artisanales, des journées d’études et d’information et des séminaires de formation au profit des professionnels et porteurs de projets. La passion, la recherche d’accomplissement personnel et la liberté d’entreprendre sont les principales motivations pour créer ou reprendre une entreprise artisanale.