2019 : une année record de touristes internationaux

L’année 2019 a enregistré un nouveau record du nombre de touristes internationaux, avec 1,5 milliard d’arrivées enregistrées, selon les chiffres rendus public par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) lors d’une conférence de presse tenue lundi dernier à Madrid. 

Premier constat : 2019 est la 10e année consécutive d’augmentation de la croissance du tourisme international et les 1,5 milliard de touristes enregistrés représentent une hausse de 4% par rapport à 2018. L’OMT a également prévu une croissance continue de 3 à 4% pour 2020, tirée en partie par des événements tels que les Jeux Olympiques 2020 de Tokyo et l’Expo 2020 à Dubaï. L’OMT a expliqué que la croissance en 2019 a été affectée par “l’incertitude autour du Brexit, l’effondrement de Thomas Cook, les tensions géopolitiques et sociales et le ralentissement économique mondial”.  

Néanmoins, toutes les régions du monde ont connu une augmentation des arrivées, ce qui a incité le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, à affirmer que “le tourisme reste un secteur économique fiable”.

“Notre secteur continue de surpasser l’économie mondiale et nous demande non seulement de progresser mais de mieux progresser”, a-t-il ajouté. Le Moyen-Orient a été la région à la croissance la plus rapide au monde, avec une hausse de 8% en 2019, tandis que la région Asie et Pacifique a progressé de 5%. L’Europe a quant à elle connu une croissance de 4% des arrivées de touristes internationaux.

Les Amériques ont en revanche enregistré de moins bons résultats avec une croissance de 2%, que l’OMT attribue aux “troubles sociaux et politiques en cours”.

Le tourisme étant un secteur d’exportation de premier plan et un important pourvoyeur d’emplois, l’OMT fait valoir la nécessité d’une croissance responsable. Le moment est venu de faire une place centrale au tourisme dans les politiques de développement mondial et de lui assurer une plus grande reconnaissance politique pour qu’il produise un impact sensible en cette Décennie d’action qui s’ouvre : nous n’avons que 10 ans devant nous pour réaliser le Programme 2030 et ses 17 objectifs de développement durable.

Alors que l’économie mondiale s’essoufflait, les dépenses touristiques ont continué d’augmenter, en particulier dans le haut du tableau mondial des dépenses. La France (+11 %) affiche la plus forte hausse des dépenses de tourisme international parmi les 10 premiers marchés émetteurs au monde. Ce sont les États-Unis d’Amérique (+6 %) qui arrivent en tête en chiffres absolus, grâce à un dollar fort. En revanche, de grands marchés émergents comme le Brésil et l’Arabie saoudite voient baisser leurs dépenses touristiques. En Chine, premier marché émetteur mondial, les voyages à l’étranger ont augmenté de 14 % au premier semestre 2019 mais les dépenses ont baissé de 4 %.

Ces tendances ont été divulguées quelques heures avant l’inauguration du Salon international du tourisme de Madrid (Fitur) qui cette année fête sa 40e édition “battant un record de participation” avec plus de 11 000 entreprises de 165 pays.