Evaluation des bilans des activités touristiques - Tourisme et Voyages
dimanche , 24 mars 2019
Accueil / Actualités / Evaluation des bilans des activités touristiques

Evaluation des bilans des activités touristiques

Une rencontre sur le bilan 2018 des activités touristiques et de l’artisanat a eu lieu mardi dernier à l’hôtel Mazafran/Zéralda (Alger) en présence d’Abdelkader Benmessaoud, ministre du tourisme et de l’artisanat. Le premier responsable du secteur a estimé que les assises nationales du tourisme programmées les 21 et 22 janvier prochain à Alger “constitue une étape importante et une opportunité pour sortir avec une batterie de recommandations susceptibles de pallier les lacunes et les dysfonctionnements enregistrés et de s’adapter aux évolutions”. “Toutes les formules de tourisme seront activées dans ce sens avec une visions future prenant en compte les atouts naturelles et le patrimoine civilisaitionnel, culturel et historique dont recèle l’Algérie”, a-t-il  précisé dans son discours.
Mohamed Zoubir Soufian, directeur général du tourisme, a affirmé que sur un total de 496 nouveaux projets déposés au niveau du ministère, 80 projets touristiques ont été réceptionnés en 2018. D’une capacité de 7000 lits, ils assurent 1100 nouveaux postes d’emploi directs. Dans le même contexte, le DG du tourisme a fait état de 2210 projets d’investissement touristiques approuvés, garantissant une capacité d’accueil de 289 158 lits générant 114 490 emplois directs avec un coût global de 1544,049 milliards de DA.
Parmi les autres chiffres à retenir figurent 46 schéma directeur d’aménagement touristique de wilayas ont été adoptés et 2 sont en cours d’approbation (Alger et Béjaïa), l’identification de 156  nouvelles zones d’expansion touristique au niveau national, 1994 dossiers d’ouverture d’agences touristiques ont été examinés, dont 1537 nouvelles demandes, outre le reclassement de 659 hôtels touristiques avec le nombre de lits estimé à 64 702.
En termes de flux touristique en Algérie, plus de deux millions d’étrangers ont visité l’Algérie l’année dernière, soit une progression de 18,17 % par rapport à l’année 2017. Mais la balance reste largement déséquilibrée car 5 601 947 Algériens ont fait du tourisme sous d’autres cieux, soit une progression de 10,90 % par rapport à 2017. On retiendra que les tunisiens viennent en tête des touristes qui ont visité l’Algérie (1 261 411), suivis des Français avec 221 707 touristes et des marocains (80 317 visiteurs).
En termes de fréquentation thermale, on enregistre 500 000 curistes par an (assurées sociaux, conventionnés, libres et étrangers) et 3 millions de simples bains par an. Ce qui dénote l’attractivité de cette activité en Algérie.

L’Algérie peut raisonnablement ambitionner de faire du tourisme thermal une filière d’excellence du tourisme algérien.

Le développer de la filière thermale doit se faire autour de deux axes majeurs : la santé, en se fixant une ambition forte et des objectifs et modes opératoires renouvelés et le bien-être, en ouvrant le thermalisme sur un champ plus large de pratiques. Au cours de 2018, il a été procédé à l’octroi de 7 concessions d’eau thermale et marine : au total, 81 concessions d’eau thermale ont été octroyées depuis 1999. Il existe quelques 70 sources d’importance nationale.

Vérifiez également

Emirates présente son univers premium

Emirates Algérie a invité lundi dernier à l’hôtel Sofitel Alger un groupe de journalistes pour ...