La cuisine turque : Un trésor culinaire - Tourisme et Voyages
vendredi , 20 septembre 2019
Accueil / La bonne table / La cuisine turque : Un trésor culinaire

La cuisine turque : Un trésor culinaire

La cuisine turque est riche en pâtes, viandes, poissons, légumes et desserts. Elle a été influencée par la situation géographique du pays et bénéficie de l’héritage ottoman mais aussi des saveurs asiatiques, orientales et méditerranéennes.

Les plats sont généralement à base de viandes d’agneau, cuisinée en brochettes, ragoûts, boulettes ou en kebab. Ce dernier est appelé localement  Döner, un nom qui vient du verbe tourner (dönmek en turc) et ou on dispose les morceaux de viande, et parfois de poulet, sur une grande broche et grillés durant de longues heures. Cette cuisson a pour effet de rendre la viande tendre et lui donner du bon goût. Franchement ça vaut la peine de l’essayer, soit en plat, soit en sandwich dans le pain turc (ekmek kebab) accompagné d’un verre d’ayran, une boisson à base du petit lait préparé en diluant du yaourt dans de l’eau. Il est servi comme accompagnement de tous les repas rapide tout comme de la limonade et autres boissons gazeuses

Dolma ou Sarma

L’autre spécialité de la gastronomie turque est le Dolma à l’huile d’olive, et le Sarma, le premier plat est fait avec presque tous les légumes de saison (Courgettes, aubergines , Poivrons etc..), le second avec les feuilles des légumes (vigne, chou, poirée), assaisonné par les épices locales , il offre une saveur particulière qui vous pousse à doubler la dose. C’est ce que font, généralement, les touristes, en quête d’un gout particulier. Le chef d’un restaurant situé dans le quartier de Laleli dans le centre d’Istanbul nous explique que le mot Dolma vient du verbe  Dolmac qui signifie se remplir ou farci  en turc et Sarma veut dire Sarmak soit entourer ou emballer.

Le Riz, dans tous les plats 

Le Dolma contient de la viande hachée et il est servi chaud, alors que le Sarma est farci au riz et peut se manger froid. On nous explique que le Dolma est tellement riche et varié que l’on peut trouver dans certaines stations balnéaires la moule Dolma soit des moules remplies avec un mélange de riz et d’épices.

Justement dans ces villes côtières, c’est plus le poisson qui est la base de la gastronomie avec des plats spécialement préparé avec un mélange de  poisson et fruits de mer. Sur ce plan on nous indique que c’est l’héritage occidental et méditerranéen qui a pris le dessus sur les habitudes culinaires.

Du börek sous toutes les facettes

La  Turquie, de par sa proximité avec l’Asie et le Moyen Orient a beaucoup hérité de la gastronomie et notamment la yufka, cette pâte feuilletée qui constitue la base du börek. Il est proposé, comme chez nous, salé et fourré au fromage, aux épinards, à la viande hachée et parfois à la pomme de terre, la seule différence, est nous dit-on que dans certaines régions, notamment sur la rive Asiatique, le bourek est cuit dans l’eau c’est ce qu’on appelle en turc Su böreği.

Le café, çay et la Baklava

L’autre rituel turc que l’on retrouve dans tous les restaurants est le thé naturel ou parfumé que l’on vous propose à la fin de chaque repas, il est souvent offert par la maison, car il s’agit, nous dit-on, d’un signe d’hospitalité et où il n’est pas bien de refuser, et si vous n’êtes pas amateur du thé, il faut alors accepter le café turc qui  exige une préparation minutieuse, et qu’on le sert avec l’eau de fleur d’oranger .  Souvent on vous propose de siroter votre café ou votre thé  avec un gâteau  au miel et aux amandes, la baklava locale sous toutes les saveurs, ou encore les fameux Loukoums (Halkoum) parfumés.

Ainsi  la cuisine turque est tellement riche que l’on peut assimiler à un trésor culinaire ou l’on peut découvrir d’anciennes recettes avec des saveurs actuelles et particulières. « Le Pays est grand et étalé sur deux continents ce qui lui donne un héritage culinaire cosmopolite ou chaque région se démarque par sa spécialité, sans oublier l’aspect multiculturel de l’Empire ottoman qui a contribué à enrichir la cuisine turque » conclut le chef  Omer, principal artisan cuisinier d’un restaurant du quartier d’Aksaray.

Vérifiez également

Semaine de la Cuisine Italienne dans le Monde du 19 au 25 Novembre 2018

La 3ème édition de la Semaine de la Cuisine Italienne dans le Monde se tiendra en ...