Activités touristiques : un protocole sanitaire pour sauver l’été

Le protocole sanitaire anti covid-19 pour les activités touristiques vient d’être validé et a été envoyé à l’ensemble des opérateurs du secteur. 

«Devant la pandémie du coronavirus (covid-19), une situation sans précédent, qui a paralysé le monde entier et impacté d’une manière significative l’industrie du tourisme, le secteur basé principalement sur les déplacements de personnes, se doit d’assurer la continuité des activités touristiques, tout en favorisant de nouveaux concepts qui se nourrissent de bonnes pratiques, liées aux objectifs du développement durable et à la protection des personnes et de la nature», est-t-il écrit dans le préambule du document dont Tourisme et voyages a une copie. 

Dans ce contexte, le Ministère du Tourisme de l’Artisanat et du Travail Familial a élaboré un protocole sanitaire, qui vise «à préserver et à protéger la santé de la clientèle ainsi que du personnel activant aussi bien dans les établissements d’hébergement hôtelier, que les espaces dédiés aux activités touristiques, dans le respect des conditions sanitaires et recommandations édictées par le comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus Covid-19». 

A travers ce protocole, il s’agit d’adopter une démarche consensuelle pour fixer les modalités de reprise et/ou de poursuite des activités dans le respect des règles sanitaires et de prévention en renforçant la prévention et la désinfection dans le but de réduire le risque de transmission du virus à travers l’ensemble des établissements. D’autre part, il est procédé au développement et à la vulgarisation de l’information afin de sensibiliser au maximum le personnel activant dans le secteur du tourisme ainsi que les clients. 

Le protocole sanitaire a été élaboré conformément aux directives de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), lesquelles ont préconisé une série de mesures axées essentiellement sur la protection des citoyens et la prévention du Covid-19, il comprend des consignes sanitaires et des gestes barrières à suivre durant la saison estivale, cependant, les citoyens doivent suivre ce protocole avec rigueur et discipline.     

«Si on travaille en août et septembre, on pourra sauver au moins une petite partie de la saison estivale mais surtout reprendre l’activité. Aujourd’hui, et plus que jamais nos collaborateurs, nos clients, nos partenaires ont besoin d’être rassurés sur notre capacité à les accueillir dans les meilleures conditions», nous confie une source du groupe Hôtellerie, tourisme et thermalisme (HTT).  

Ce protocole consiste, entre autres, à équiper les établissements de masques, gels hydroalcooliques, marquages au sol pour organiser la distanciation, le mouvement des personnes doit éviter les croisements, et vitres en plexiglass à l’accueil. Le nettoyage des lieux de passage (lobby, ascenseurs) ou encore des poignées de portes, télécommandes de TV sera plus fréquent.   

Il est prévu des pistolets thermiques pour la prise de température à l’entrée. Il est recommandé de réduire l’utilisation des ascenseurs selon leur capacité et procéder à la désinfection de ces derniers au moins une fois par heure et selon la fréquentation.   

En matière de restauration, il est demandé de supprimer le self-service et respecter l’impératif de distanciation physique pour le service restauration, opter pour le room service et la restauration en plein air, renforcer les mesures d’hygiène qui touchent le débarrassage des plateaux, chariots, serviettes, verres, nappages, et renforcer les mesures d’hygiène dans les espaces de production et de services (cuisines, restaurants, chambres…).