Air Algérie désinfecte ses avions

Suite à l’annonce de la reprise des vols domestiques et de rapatriement, Air Algérie a procédé vendredi dernier à une opération du «déstockage», une étape capitale dans la reprise des vols, qu’ils soient intérieurs ou internationaux.

Une étape qui nécessite de la rigueur et la minutie pour que chaque appareil soit prêt à décoller. Le personnel de la compagnie a nettoyé, testé les systèmes informatiques et vérifié toute pièce dans leurs moteurs. Le but de l’opération est de garantir une sécurité maximale des passagers pendant les vols sachant que les avions ont été cloués au sol pendant de longs mois.  

Air Algérie a renforcé également le nettoyage de ses avions avec notamment la désinfection de toutes les surfaces en contact avec les clients tels que les accoudoirs, tablettes et écrans, et par la mise en place d’une procédure spécifique de désinfection par pulvérisation d’un produit virucide homologué.

La compagnie aérienne pulvérise avec un nettoyeur haute pression un virucide dans toute la cabine. Les fines gouttelettes projetées se déposent sur toutes les surfaces, et le virucide reste actif 18 heures.  Les objectifs du transporteur aérien est de limiter les risques de transmission du coronavirus. 

Si on en croit les compagnies aériennes et les constructeurs, il n’y a aucun risque. Tout d’abord, il n’y a aucune preuve d’une transmission aérienne du Covid-19, ensuite la moitié du flux d’air d’un avion provient de l’extérieur et l’autre est recyclée grâce à des filtres similaires à ceux que l’on trouve dans les blocs opératoires. Sans oublier que ce flux est propulsé du haut vers le bas, et toujours de l’arrière de la cabine vers l’avant, rendant une contamination quasi impossible.

La santé des passagers est une priorité, un dispositif de protection sanitaire est adopté par Air Algérie à tous les niveaux, avant et durant le voyage : le port du masque est obligatoire.