Air France et sa filiale Transavia renforcent leurs dessertes vers l’Algérie

Air France et sa filiale Transavia ont récupéré la majorité des droits de trafic pour l’Algérie détenus par la défunte Aigle Azur.

Le groupe Air France renforce ainsi sa position en Algérie et devient un solide concurrent pour Air Algérie. En effet, selon le journal français La Tribune « Le groupe Air France est le grand gagnant de la redistribution de ses autorisations de vols vers des pays tiers (droits de trafic). Notamment sur le marché franco-algérien, cet avantage intervient après avoir obtenu plus de 30% de ses créneaux horaires de décollage et d’atterrissage à Orly » La même source indique que Transavia a obtenu la plus grosse partie des droits entre Paris et Alger. La filiale d’Air France a également été désignée sur Paris et Oran, déjà assurée par Air France. Elle obtient également les droits pour exploiter Paris-Constantine, Paris-Sétif, Paris-Tlemcen. Transavia obtient aussi des vols à Lyon pour Bejaïa, Constantine et Oran.

Pour sa part, ASL Airlines a obtenu les droits sur la ligne Paris-Annaba et des renforcements de fréquences sur Alger, ainsi que des vols au départ de villes régionales (Lyon-Alger, Lille-Alger et Lille-Oran).

Une déception pour cette compagnie qui tablait sur un renforcement des vols entre Paris et Alger et qui avait déjà postulé il y a trois ans, lors de la redistribution des autorisations de vols d’Air Méditerranée.