Béni Abbès subjugue ses visiteurs

Béni Abbès, une des perles du Sahara a plusieurs trésors cachés sur le plan touristique. La région se dévoile par petites touches. L’immersion est un pur moment de bonheur. Les habitants tiennent à leurs traditions comme la prunelle de leurs yeux. Parmi les spectacles à apprécier sans modération : les festivités populaires religieuses et culturelles de célébration du Mawlid Ennabaoui. Tourisme et voyages était présent lors de cet événement haut en couleur et a recueilli le témoignage de deux personnalités.  

Taleb Al Rifai « Heureux d’avoir fait le déplacement»

Le président du comité consultatif de l’ITIC (International tourism and investment conférence) et ancien secrétaire général de l’OMT (Organisation mondiale du tourisme) était content d’être parmi les invités d’honneur du Ministre du Tourisme et de l’artisanat Mr Abdelkader Benmessaoud   «Le ministre m’a convié à assister à ses festivités et je suis heureux d’avoir fait le déplacement. Ce que j’ai vu aujourd’hui est une expérience unique en son genre. J’aurai souhaité que le monde entier soit avec moi et vois ce spectacle à travers mes yeux. La rénovation et l’aménagement de l’hôtel Rym ont été effectués de fort belle manière, c’est l’un des meilleurs hôtels que j’ai vu dans ma vie. Je suis très optimiste quant à l’avenir du tourisme en Algérie. C’est en effet un secteur très important dans la vie des gens qui permet de mieux se connaître et augmenter leurs revenus ainsi que d’améliorer les performances économiques.

Vous démontrez à travers cet événement que vous avez des choses à montrer en tant qu’Algériens au reste du monde avec vos traditions séculaires et votre authenticité. C’est un spectacle sublime ! Prenez soin du tourisme. J’appartiens à une génération qui respecte beaucoup l’Algérie, le pays du million de martyrs. Et ceux qui animent aujourd’hui ce spectacle, ce sont les petits enfants de ces martyrs. On vous respecte beaucoup. Soyez convaincu de cela.

C’est vrai que l’Algérie a été absence longtemps de la scène touristique, le pays a été absorbé par la relance de son économie mais soyez convaincu quele tourisme est un pétrole qui ne tarit pas, plus vous prenez soin de lui, il prendra soin de vous surtout dans le cadre de la diversification de l’économie.

Je suis heureux de constater que la volonté politique va dans ce sens :vous avez des paysages qu’on voit rarement dans le monde, la beauté du Sahara et la spontanéité de ses habitants».

Ibrahim Ayoub « Il y a le potentiel, mais il faut plus de visibilité

Pour sa part l’organisateur de la Conférence internationale sur le tourisme et l’investissement  (ITIC) n’a pas tarit d’éloges sur les potentialités de notre pays en matière de tourisme. A condition d’élaborer une stratégie de communication basée sur la visibilité dans les grandes manifestations mondiales «Nous facilitons l’investissement dans le domaine touristique au niveau mondial. En Algérie, c’est vraiment formidable, il y a un potentiel immense. Le ministre du tourisme et de l’artisanat a fait un travail extraordinaire, il y a les infrastructures, l’aéroport. L’hôtel Rym va bénéficier au peuple algérien. Avec une meilleure visibilité à l’étranger et une promotion appropriée, je pense que c’est un pari gagnant.

Vous avez le potentiel, vous êtes pratiquement prêt pour accueillir les étrangers. Il faut avoir de la visibilité dans les foires comme le WTM World Travel Market de Londres, ITB Berlin, Top Resa (Paris) et IMEX Francfort. Vous avez la gastronomie, le côté culturel, l’accueil et les hôtels. Il faut cependant organiser des forums dans les villes comme Londres, Berlin, New York et la Chine qui est un marché extraordinaire. Une promotion chaque 3 mois dans une des capitales du monde. Il y aura de la visibilité forcément. Reste à améliorer sensiblement la connectivité aérienne pour faire venir les touristes».