Coronavirus : Mermouri évoque les dommages causés par le Covid-19

Hacène Mermouri, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du travail familial, a évoqué lors d’une récente intervention à la radio nationale, les dommages causés au secteur du tourisme par le Covid-19.

Il a indiqué au cours de cette rencontre, l’impact subi par le secteur du tourisme, ainsi que les moyens mis dans la relance de l’activité touristique qui seront présenté à la cellule de vigilance et de suivi au niveau du premier ministère.   

Dans ce contexte, il faut signaler que les propositions du projet de loi des finances complémentaire 2020 ne sont pas du tout favorables à l’essor du tourisme national. La TVA sur l’hôtellerie et la restauration passe de 9 % à 19%. Les chaines hôtelières internationales qui activent en majorité sous forme de contrats de management seront soumises à l’augmentation de l’impôt sur le rapatriement de leurs redevances qui passe de 24 % à 30%,  ce qui aura pour effet probable un départ de ces chaînes et le découragement de tout opérateur hôtelier international à s’intéresser au marché algérien.

Les autres types d’impôts que continuent de supporter les hôteliers : une taxe de 1% sur le chiffre d’affaires pour la promotion touristique, une taxe de séjour en fonction du classement de l’hôtel et une taxe de 2% sur le chiffre d’affaire (TAP).

Toutes ces taxes ne font qu’augmenter les tarifs de ventes des séjours qui impacteront directement le client. Les tarifs des agences seront également plus élevés et en fin de parcours, le produit algérien sera définitivement non compétitif.     

Il a indiqué en outre que « le secteur de l’industrie artisanale produit entre 200 000 et 250 000 masques par jour et ce nombre devrait atteindre dans un premier stade 500 000 par jour à un moment où l’objectif reste d’atteindre un million de masques par jour »

Cela entre dans le cadre de la contribution aux efforts de lutte contre la propagation du coronavirus en mobilisant des artisans du secteur des industries artisanales.

Le ministre a divulgué un autre chiffre, celui de la prise en charge de 9700 Algériens venus de l’étranger dans le cadre de leur isolement dans des hôtels publics (HTT) et privés pour détecter d’éventuels porteurs de cette maladie.