Débats sur la relance des activités de l’artisanat

Le ministre du tourisme et de l’artisanat a reçu le 3 mai 2020 des membres du syndicat national des artisans algériens (SNAA) et plusieurs présidents des chambres d’artisanat et des métiers.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des séances de consultation avec les représentants des organisations patronales, des syndicats et des chambres de l’artisanat et des métiers dans le but «d’évaluer la situation et de contenir les effets de la pandémie du coronavirus» Cette session de travail a permis un débat fructueux et la formulation d’un certain nombre de propositions faites par les représentants des artisans pour adapter les mesures préventives et réduire ainsi la propagation du virus dans la vie privée et dans l’exercice de l’activité artisanale. Les participants ont abordé lors de cette entrevue la préparation de la phase «post-épidémie» et les mesures à prendre pour relancer  de nouveau l’activité des artisans. Au cours de la rencontre, le ministre a indiqué que «cette consultation était l’occasion d’échanger des points de vue et de discuter des différentes suggestions sur les moyens de surmonter les effets économiques et sociaux de la propagation du coronavirus, en prenant des mesures qui permettront de préserver l’outil de production et la continuité des activité économiques ainsi que la préservation des postes d’emplois».  

Le secteur est très important dans l’économie nationale. Il a contribué dans le PIB avec 334 milliards de DA en 2017. Le secteur de l’artisanat a contribué à la création de près de 930 000 emplois. 

Dans les régions du Sud, les hauts plateaux et en Kabylie, l’artisanat constitue bien souvent un revenu complémentaire aux revenus de l’agriculture. Ce revenu est d’autant plus important qu’il permet de couvrir des périodes de soudure et d’inactivité dans le calendrier agricole.     

À cet égard, le ministre a insisté sur la nécessité de «poursuivre les consultations et la coordination afin de trouver des solutions appropriées pour surmonter cette étape difficile que connaît notre pays et accompagner les différents acteurs et professionnels dans ces circonstances exceptionnelles».  

Le ministre a remercié les artisans pour ce qu’ils ont fait dans le cadre de l’élan de solidarité nationale et leur mobilisation spontanée pour lutter contre cette épidémie à travers, entre autres, la production de plus de 500 000 masques médicaux et de milliers d’autres équipements dont des tabliers et des combinaisons.