Des conventions pour booster la destination Algérie

Deux conventions portant sur la promotion du tourisme en Algérie ont été signées  cette semaine lors d’une cérémonie à l’hôtel El-Aurassi à Alger. Les deux documents ont été paraphés en présence  de deux ministres ; celui du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, et celui des Transports et des Travaux Publics, Abdelghani Zaalane, le président directeur général de la compagnie aérienne nationale, Bakhouche Alleche et d’autres responsables, notamment du secteur touristique et hôtelier.

Il s’agit d’une première convention entre Air Algérie et l’Office national du Tourisme (ONT). Elle aura pour but de « développer le tourisme algérien à l’intérieur et vendre l’image de l’Algérie à l’extérieur », a indiqué le ministre du Tourisme. « La compagnie Air Algérie sera là pour accompagner, mettre des supports publicitaires et des documentaires sur la destination Algérie » ajoute-il.
Dans cette optique, M. Benmessaoud a expliqué que cette initiative «  sera mise en œuvre » via ce qu’il a qualifié « d’outils d’exécution ». « On  va veiller sur l’exécution de ce programme », a-t-il souligné.
S’agissant de la deuxième convention, elle concerne le tourisme saharien. Signée entre la compagnie Tassili Airlines, le groupe Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme (HTT), qui gère pas moins 70 établissements publics ainsi que la Fédération nationale des agences touristiques, cette convention vise à développer le tourisme dans le grand sud algérien, notamment en organisant des vols charters vers cette région. « C’est un tourisme prêt qui n’a pas besoin de donner beaucoup de moyens », a affirmé M. Benmessaoud. Et d’ajouter : « Je pense que cela  va donner un souffle nouveau au tourisme algérien de manière générale. Cela  va être piloté par le tourisme saharien comme solution d’urgence ».
De son côté, Bekhouche Alleche  a fait part de la détermination d’Air Algérie de s’impliquer dans cette initiative. Il a dit, dans ce sens, que le pavillon national est « disposé à accompagner ce mouvement ».
Même son de cloche chez Lazhar Bounafaa, PDG du groupe HTT. Ce dernier a estimé que la signature des deux conventions est une première étape pour aller vers la « réussite » du secteur touristique dans le pays. « Cette plateforme sera positive pour les opérateurs touristiques afin de développer effectivement le tourisme en Algérie dans la cadre du schéma national de l’aménagement touristique 2030 – Snat 2030) », a-t-il déclaré.
Lors de son allocution, le ministre des Transports a également exprimé sa satisfaction suite à la signature de ces deux conventions qui, selon lui, seront bénéfiques pour Air Algérie, Tassili Airlines et le secteur du tourisme algérien.
Ces conventions ont pour objectif de mettre fin à une carence donner plus de visibilité à  la destination Algérie. L’image reste floue au niveau international et souffre de nombreux préjugés comme l’instabilité et l’insécurité.  La communication n’est pas un élément secondaire et de prestige. Elle est au cœur des stratégies de développement notamment dans le bassin méditerranéen. C’est elle qui suscite l’émotion et donne envie d’aller vers une destination.
D’autre part, l’accent est mis sur le tourisme saharien qui est le fer de lance du tourisme algérien.
Un produit unique et qui pourra être concurrentiel. A condition de mieux le valoriser et le mettre en relief avec des actions concrètes de marketing et de commercialisation.