Fin de quarantaine pour 748 personnes à l’hôtel Mazafran

La mise en quarantaine de 748 personnes rapatriées d’Istanbul à l’Hôtel Mazafran (Zéralada) dans le cadre des mesures de prévention contre l’épidémie de Covid-19 a pris fin samedi dernier.

Le PDG de l’entreprise de gestion touristique (EGT) de Zéralda, Mr Arezki Touati, a précisé que «Tout a été mis en œuvre pour le bon déroulement de l’opération en termes de d’hygiène, de désinfection, de fourniture de repas, et d’accompagnement par un staff médical et paramédical outre le personnel de l’hôtel» Il ajoutera que « Pas moins de 13 bus désinfectés ont été mobilisés pour le transport des concernés vers leurs domiciles respectifs à travers plusieurs wilayas »

Il s’agit du deuxième groupe accueilli  à Mazafran après celui qui a été ramené de Marseille par bateau.

Le Président-directeur général (PDG) du groupe Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme (HTT), Lazhar Bounafaâ, a estimé le nombre de personnes placés en confinement dans 23 hôtels relevant du Groupe avoisine les 5000 personnes (2000 lors du 1er contingent et 3000 pour le 2eme) rapatriés de Turquie, Emirats arabes unis (EAU), France, Tunisie et du Maroc. « Pour  mener à bien cette opération sanitaire qui visait sinon à endiguer la propagation de cette grave pandémie, du moins stopper son avancée, il a fallu mobiliser plus de 122 médecins, un nombre important de paramédicaux, ainsi que plus de 1046 employés du Groupe HTT » dit-il

Le groupe public HTT a accueilli  le nombre le plus important de personnes à héberger et à prendre en charge comparativement aux hôtels privés. Les confinés ont été unanime à déclarer qu’ils ont été bien suivi médicalement et pris en charge dans des structures qui ont bénéficié en majorité d’une modernisation et une mise aux normes internationales.   

Pour rappel, au début de la pandémie, l’hôtel Rais El Marsa (EGT Centre) a reçu 1 ressortissant algérien, 3 Libyens et 4 Mauritaniens rapatriés de Wuhan, en Chine, en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus, et qui ont été autorisés à quitter cet hôtel où ils ont été confinés pendant deux semaines, conformément aux recommandations de l’OMS. Aucun cas positif n’a été enregistré parmi les personnes rapatriées de la ville chinoise de Wuhan.