Ghardaïa : 51e édition de la fête du tapis du 21 au 26 mars

La 51eédition de la fête nationale du tapis se tiendra du 21 au 26 mars à Ghardaîa sous le thème “le tapis, symbole d’une culture et d’une identité”.

Cette manifestation s’assigne pour objectif de promouvoir le savoir-faire des artisanes des différentes régions du pays qui excellent dans l’art de la tapisserie, un patrimoine riche en symboles culturels et identitaires, indiquent les organisateurs.Devenue durant plus d’un demi-siècle un rendez-vous annuel incontournable pour les voyagistes et autres visiteurs de la région du M’zab durant la période de vacance scolaires de printemps, les organisateurs ambitionnent de positionner le tapis algérien comme une œuvre d’art et un savoir-faire artistique plein de créativité, transmis de génération en génération par des tisserandes gardiennes des traditions et culture. L’évènement représente aussi, selon les organisateurs, une occasion idoine pour valoriser et promouvoir les produits de l’artisanat, mettre en avant ses spécificités et faire découvrir aux visiteurs les dernières créations des artisans de la région de Ghardaïa, contribuant ainsi à son essor économique et son attractivité touristique. 

Cette fête qui célèbre la beauté du tapis, ses couleurs et ses textures a également pour but de préserver ce patrimoine culturel immatériel lié aux métiers de l’artisanat, de mettre en évidence une activité génératrice de revenus pour de nombreuses tisseuses, en majorité des femmes au foyer. En prévision de cet événement à caractère national, de nombreuses opérations d’embellissement de la vallée du M’zab qui compte quatre communes, seront entamées par les services communaux, notamment de Ghardaia et Bounoura. Le comité d’organisation s’attèle à assurer une bonne organisation à cette 51eédition de la fête du tapis traditionnel, à l’effet d’assurer sa réussite et stimuler les activités touristiques et artisanales. Cette édition prévoit une exposition-vente de produits artisanaux, un défilé de chars ornés de tapis tissés à la main ainsi que des représentations des us et coutumes de différentes régions, des spectacles de fantasia ainsi que d’autres arts populaires locaux.

Le tapis est un héritage de 5000 ans qui orne les maisons des Algériens. La “Zerbya” ou tapis algérien est un savoir-faire traditionnel algérien qui remonte à des milliers d’années. Il a été fabriqué à partir de l’Antiquité pour décorer les maisons, que ce soit en les accrochant aux murs des chambres ou au sol, bien que la décoration des salles de réception pour les invités avec des tapis soit encore pratiquée à ce jour.

On constate également que la fabrication du tapis nécessite des équipements anciens hérités des ancêtres, comme la machine à «filtrer la laine» utilisée parles habitants amazighs.

La fête du tapis se caractérise par le passage de chariots décorés de tapis qui sillonnent dans une magnifique procession certaines rues de la ville, sous les applaudissements de la foule et les youyous des femmes, entrecoupée de troupes folkloriquesdu baroud.