Hacène Mermouri revient à la tête du Tourisme et l’Artisanat

Hacène Mermouri a été nommé au poste de ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du travail familial en remplacement d’Abdelkader Benmessaoud.

Immédiatement après avoir pris ses fonctions, Hassan Marmouri, a présidé une réunion de travail en présence des cadres de l’administration centrale du ministère, où le ministre a prononcé sa première intervention d’orientation sur les nouvelles aspirations tracées par le président de la République algérienne relatives à la promotion du secteur du tourisme et de l’artisanat.

Dans ce contexte, le ministre s’est engagé à concrétiser sur le terrain les objectifs retenus à travers un plan d’action efficace, décliné en feuille de route basé «sur les règles de la nouvelle République» Le ministre a occupé plusieurs postes de responsabilité de l’État algérien, où il a été déjà ministre du Tourisme et de l’Artisanat pendant la période 2017-2018.  

Parmi les buts à atteindre du ministre figurent la nécessité de redonner confiance aux opérateurs pour continuer à investir dans ce secteur malgré une conjoncture difficile et mettre en valeur les potentialités du pays. Des potentialités qu’on n’arrive pas à transformer en produits touristiques, car c’est le produit qui fait vendre, pas le potentiel. Le secteur fait du surplace depuis des années.

Ce secteur n’a jamais été jusque-là une priorité. Entre ce que le gouvernement ambitionne et ce qu’il fait concrètement, il y a un grand écart, selon les spécialistes du domaine. La vision va-t-elle changer ? Il faut l’espérer, en tout cas le président de la république en a fait référence dans son discours d’investiture, c’est déjà une première !   

Parmi les dossiers à traiter, on cite le suivi des opérations de modernisation des hôtels publics (HTT), la relance des investissements, revoir le mode de fonctionnement de l’Office national du tourisme (ONT) pour qu’il puisse jouer un rôle plus important dans la promotion, relancer le tourisme interne, ouvrir le dossier des agences de voyages et de tourisme et faire la promotion de la destination Algérie pour la rendre plus visible et attractive.

Pour cela, il est primordial d’encourager et soutenir les médias notamment spécialisés à travers leurs plumes, leurs sites interactifs, y compris les blogs et les «influenceurs» férus des réseaux sociaux, la télévision et les chaînes de radio. Des plumes sérieuses qui connaissent le secteur et ses acteurs.