Inauguration du nouvel aéroport d’Istanbul

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a inauguré en grande pompe lundi dernier à Istanbul un nouvel aéroport destiné à devenir  « le plus grand du monde » et une vitrine des méga-projets d’infrastructures qui ont transformé la Turquie depuis son arrivée au pouvoir. « J’espère que l’aéroport sera bénéfique à notre région et au monde », a-t-il déclaré lors d’une cérémonie officielle, avant de révéler le nom du nouvel édifice : « Istanbul ».

« Istanbul n’est pas seulement la plus grande ville de notre pays, c’est aussi sa plus grande marque. C’est pour cette raison que nous avons donné le nom d’Istanbul à ce grand ouvrage » a-t-il précisé.

M. Erdogan a suivi de près la construction de cet aéroport sur la rive européenne d’Istanbul, près de la mer Noire. Il dira aussi que « Chaque unité de l’aéroport sera équipée de procédés dépassant les normes internationales et les dernières technologies».

Le président turc a noté que l’espace aérien européen devrait être restructuré, car les routes intercontinentales changeront considérablement, étant donné qu’Istanbul sera le principal point de transit.

Erdogan a déclaré que « la capacité de la première phase de l’aéroport est de 90 millions de passagers par an, et atteindra 150 millions avec l’achèvement des autres étapes, et peut atteindre 200 millions en cas de besoin ».

L’édifice, d’une valeur de 10,5 milliards d’euros, présente un visage futuriste avec de nombreuses ouvertures vitrées, des lignes courbes et des équipements dernier cri. Un défi de taille sera le transfert des équipements de l’aéroport Atatürk au nouveau site lors d’une opération délicate fin décembre qui durera 45 heures.

Selon l’agence “Anatolie”, Recep Tayyip Erdogan est arrivé, à bord d’un avion privé au nouvel aéroport d’Istanbul, et a officiellement ouvert ses portes.

Cette inauguration a eu lieu dans un contexte de célébration par la Turquie du 95e anniversaire de la fondation de la République.
Turkish Airlines, fleuron de l’économie turque, qui assurera mercredi le premier vol commercial du nouvel aéroport à destination d’Ankara, compte tirer parti des dimensions du nouvel aéroport pour élargir son offre.

« L’an prochain, nous allons ajouter 40 appareils à notre flotte. D’ici 2023, nous transporterons 120 millions de passagers par an », explique un cadre de la compagnie.