Nouvelle opération de rapatriement : 27 hôtels mobilisés

Mohamed Hamidou, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, a affirmé lors d’un déplacement à Tipasa, la disposition de l’Algérie à accueillir les ressortissants bloqués à l’étranger, dans des conditions convenables au niveau de différents établissements hôteliers.

Il a indiqué qu’une « coordination est en cours avec les autorités locales, à leur têtes les walis, pour une prise en charge idoine des ressortissants algériens, durant la période de confinement fixée à 14 jours, au niveau de structures hôtelières » Dans ce contexte, Lazhar Bounafaa, PDG du Groupe Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme (HTT), a mis en évidence le fait que « 27 hôtels ont été mobilisés au niveau de 25 wilayas du pays pour la prise en charge de 70% des ressortissants algériens (au nombre de 5000), programmés au rapatriement, depuis lundi »  Il a souligné que « toutes les conditions sanitaires pour l’accompagnement de ces citoyens algériens sont réunis  tout au long de leur durée de confinement, grâce à des staffs médicaux, qui veilleront sur eux, et qu'”aucun cas confirmé de Covid-19 n’a été enregistré parmi les personnels du Groupe HTT, durant les opérations précédentes de confinement ».   

Il faut signaler en outre qu’après avoir connu l’expérience du confinement, une partie du parc hôtelier public a été transformée en hôpitaux, en soutien au secteur de la santé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus en Algérie. Ils seront encadrés par des équipes médicales spécialisées. Une opération destinée aux personnes issues de familles nombreuses, qui n’ont pas les moyens d’être confinés chez eux. Quand un foyer se déclare, les malades sont placés à l’hôtel pour un suivi médical.   

Le ministre qui s’est rendu au niveau des complexes “Matares”, la “Corne d’or” et du “Village touristique”, relevant de l’Entreprise de gestion touristique de Tipasa s’est montré particulièrement “déçu” de la situation du complexe Matares. 

Il a insisté, à ce titre, sur l’impératif d’un “changement des mentalités“, afin de transformer ces établissements en “complexes de rêves“, au vue des “ressources uniques” détenues par la wilaya de Tipasa. Le ministre a, aussi, donné des instructions fermes pour réhabiliter ces structures dans les plus brefs délais pour qu’elles soient prêtes pour la prochaine saison estivale.            

S’agissant des répercussions de la pandémie de la Covid-19 sur les professionnels du secteur touristique, le ministre a rassuré que des mesures  « seront prises par les hautes autorités pour aider les propriétaires d’hôtels et d’agences de voyages, et les autres professionnels du secteur. L’Etat ne les abandonnera pas »