Lamaraz Art Hôtel: « La Baie» à l’heure de l’Iftar

Le restaurant la baie de Lamaraz Art Hôtel a vécu durant tout le mois de Ramadhan, une ambiance particulière. Chaque jour, l’établissement affiche complet à l’heure de la rupture du jeûne.

Par Abdelghani Talbi

Lamaraz Art hôtel, se distingue, depuis son ouverture sur la place d’Alger, d’un grand atout, la restauration. Le propriétaire a misé sur ce segment, et a vu juste en mettant en place, tout en haut du 7eme étage un restaurant panoramique avec une vue imprenable sur la baie d’Alger.

En effet,la direction a fait de la qualité de service en matière de restauration, son cheval de bataille pour attirer et encore plus, garder une clientèle professionnelle trop exigeante sur ce plan. « On sert les clients hébergés à l’hôtel composés essentiellement d’hommes d’affaires et des professionnels  et qui n’ont pas, le temps entre deux réunions  et meetings de réserver des tables ailleurs » déclare le directeur Mr Boubacar Zayene  « Mais on sert aussi des clients de passages qui réservent des tables pour des déjeuners d’affaires » ajoute –t-il en rappelant que le restaurant possède un accès direct à travers un ascenseur panoramique

Le plein quotidiennement

Mais, pour le mois de ramadhan, c’est plutôt des familles Algéroises qui sont attirées par lacuisine internationale raffinée du restaurant « la baie » son buffet riche et ses cocktails exotiques. « Personne ne s’attendait à une telle affluence,  la capacité du restaurant et sa terrasse est chaque jour dépassé devant le nombre de clients qui préfèrent venir rompre le jeûne chez nous »  il faut dire que le restaurant a fait le plein quotidiennement. La capacité officielle du restaurant (80 personnes plus la terrasse de 42 personnes)  est largement dépassée avec les 140 couverts  voire 150 assurés par le personnel

Le premier responsable de l’hôtel nous apprend  que la fréquence est satisfaisante avec d’une part des familles qui viennent rompre le jeune chez nous, et d’autre part des entreprises qui offrent des Iftars à leurs partenaires et à leurs cadres ils viennent tous pour profiter d’un cadre agréable et profiter de la vue panoramique du restaurant « on arrive parfois à 140 couverts par jour sur réservation » affirme-t-il

Il faut dire que pour arriver à satisfaire des 140 clients par jour, la direction insiste sur la qualité et la formation de son personnel « Notre équipe est qualifié et formé pour le travail de la restauration et surtout la qualité de service en terme de réception et accueil des clients. Elle est  triée au volet et  bénéficie  des formations continues afin  de se remettre en valeur  en permanence » insiste le directeur qui rappelle que l’Hôtel a reçu également la certification ISO 9001 qui  s’attache à la gestion de la qualité, et la satisfaction du client

Le grand choix au buffet 

Le grand chef, aidé par ses deux assistants se préparent, chaque jour, au même rituel, à savoir la réception de la marchandise dès l’aube, le tri, la répartition des tâches, même le chef pâtissier ajoute son grain de sel pour une préparation minutieuse du menu. Bref, c’est un travail de toute une équipe voué pour l’art culinaire. Au même moment, les serveurs préparent la grande salle et lui donne un décor magnifique selon les saisons, et les occasions. A l’heure de la rupture du jeûne, tout est prêt pour accueillir les clients et leur servir les multiples plats que ce soit les salades, les viandes sous toutes ses formes, les variétés de poissons et fruits de mer, la pâtisserie de tout genre et les fruits de saisons,  Tout un choix qui laisse perplexe le client, d’où la grande affluence.

Ainsi, le visiteur se laisse tenter par les propositions culinaires du restaurant la baie ou on propose une cuisine raffinée dans un cadre élégant et chaleureux.

Pour rappel, l’hôtel, situé dans le quartier de Kouba, classé 4 étoiles, certifié ISO 9001 et accrédité selon les normes internationales, Il est le seul Hôtel en Algérie et en Afrique du nord à avoir le privilège d’être primé sur le plan mondial, une année seulement après son existence.