L’artisanat booste le tourisme

L’artisanat est un secteur d’activité composé d’une multitude de métiers et de secteurs différents. Il est complexe à définir, mais repose sur la maîtrise de techniques et de savoir-faire uniques.

Les savoir-faire présents dans l’artisanat possèdent un potentiel touristique fortement lié à la mémoire et à la perpétuation des traditions, qui correspondent à une forme de patrimoine. Il est incontestablement vrai que l’artisanat et le tourisme sont intimement  liés entre eux, il existe une influence réciproque jusqu’à dire que chaque partie est dépendante vis-à-vis  de l’autre. D’une part, l’artisanat revitalise et accroît l’attractivité touristique, d’autre part, le tourisme incarne une réelle opportunité pour les artisans permettant d’accueillir un potentiel d’acheteurs. De manière générale, à leur arrivée dans une destination touristique, les visiteurs souhaitent découvrir des coutumes et goûter à la gastronomie, prendre part aux fêtes et activités locales ainsi ils dépensent des sommes appréciables pour l’achat d’objets de l’artisanat qu’ils emportent avec eux comme souvenirs de leur passage dans le pays.

Un programme ambitieux…

L’artisanat a bénéficié d’un programme ambitieux lors du quinquennat 2005-2009 qui a permis aux artisans de se former, de se regrouper, de s’informer et de promouvoir le produit artisanal sur l’ensemble du territoire national. Une démarche devant être consolidée pendant le quinquennat 2010-2014 par l’extension du réseau des infrastructures artisanales pour assurer une véritable politique de proximité et d’accompagnement de la population artisanale et la mise en place des pôles d’excellence dans le domaine de l’artisanat visant à prodiguer aux professionnels les meilleurs qualifications et connaissances techniques liées à leurs activités en tenant compte de la typologie et de la qualité de la production et la valorisation des potentialités locales.

…Et des prévisions en avance

Le taux d’emploi dans l’Artisanat au niveau régional (excepté pour le Maroc 20%) ainsi qu’en Europe, est de 10%, c’est le taux que l’artisanat algérien avait en 1966, les objectifs de 10% pour 2025 seraient concrétisés en 2020 suivant les évolutions et résultats en cours donc une avance de 5 ans sur les objectifs prévisionnels.  

Dans ce contexte, il est question de renforcement de la formation dans les différentes filières et activités, le développement du marketing, l’amélioration de l’accompagnement et assurer aux artisans une participation continue dans les salons spécialisées et manifestations internationales. Le plan national d’exportation des produits de l’artisanat est entré en vigueur en 2019. Tous les efforts contribuent à la préservation de l’identité nationale et de l’héritage culturel permettant ainsi au secteur de l’artisanat de jouer un rôle dans le développement à travers notamment la création de l’emploi.

Plus de 900 artisans à Ouargla

Pas moins de 941 artisans, versés dans les différents métiers, ont bénéficié l’année dernière de sessions de qualification, selon la Chambre locale de l’artisanat et des métiers (CAM). Visant à doter les artisans de titres de qualification leur permettant de   bénéficier du soutien et de monter leurs propres microprojets.

Cette opération a donné lieu également à la qualification de 200 pensionnaires des établissements pénitentiaires d’Ouargla et Touggourt, à la faveur de tests d’évaluation de leurs aptitudes professionnelles. Outre cette opération de qualification, une série de sessions de formation avaient également été initiées durant l’année 2018 dans différentes activités artisanales et d’autres modernes, dont l’installation de kits solaires, alors que 512 personnes, universitaires et promus de la formation professionnelle, ont bénéficié d’une formation en gestion d’entreprises, sous l’égide du Bureau international du travail (BIT), a ajouté le responsable.

En perspective, le secteur de l’artisanat lancera prochainement des travaux de réaménagement de la Maison de l’artisanat et des métiers d’Ouargla, l’équipement de celle de Touggourt et son ouverture durant le premier semestre de l’année en cours. Le secteur projette aussi, dans le but de promouvoir et commercialiser les produits de l’artisanat, l’ouverture d’une salle d’exposition de produits artisanaux à Hassi-Messaoud, le lancement d’un site internet riche en informations sur les artisans de chaque région de la wilaya d’Ouargla. Selon les données fournies par la CAM d’Ouargla, le secteur a enregistré ces dernières années un accroissement du nombre d’artisans, se traduisant par 8000 immatriculations à la CAM, et la création, depuis 1999 de plus de 20 000 emplois.