Les premières orientations du nouveau Ministre

Hamid Hamidou, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail Familial, a souligné l’importance d’asseoir des passerelles de communication et de concertation entre les différents acteurs pour atténuer les séquelles du nouveau coronavirus (Covid-19) sur le secteur du tourisme en Algérie.

« La promotion de la destination Algérie au rang des destinations touristiques internationales requière une plus grande libération des initiatives et l’innovation » a-t-il affirmé en substance lors d’une visioconférence, sur « La promotion du tourisme intérieur à travers la valorisation du patrimoine et des circuits locaux». 

Il a estimé, à ce propos, que la prochaine étape exige « la conjugaison de tous les efforts en vue de s’adapter aux nouveautés économiques et touristique ».

Prenant note du sens de responsabilité des opérateurs qui, en dépit des difficultés actuelles, ont affiché leur pleine disponibilité à contribuer à la relance de l’activité touristique, le ministre s’est dit disposé à « coopérer avec tous, à écouter toutes les propositions et à prendre en considération l’ensemble des initiatives en vue de leur cristallisation en plans d’action au service du développement du tourisme en Algérie», et partant renforcer leur rôle dans le soutien au développement socio-économique.   

L’adhésion de tous

Cette conférence a vu la participation de nombre d’acteurs activant dans le secteur touristique, des représentants de plusieurs ministères, des directeurs du Tourisme et de l’artisanat, des représentants de divers fédérations et syndicats du secteur, des représentants des agences de tourisme et de voyages et des enseignants en formation touristique. 

Pour nos voisins marocains et tunisiens, les médinas sont de véritables atouts touristiques qui drainent des foules et génèrent d’importants revenus. En Algérie et en dépit de la richesse patrimoniale exceptionnelle, dont regorgent nos territoires en la matière, leur exploitation demeure très en deçà de leur potentiel.   

Le développement touristique ne dépend pas seulement de la présence d’un potentiel patrimonial sur un territoire, mais du regard accordé à celui- ci par les différents acteurs et de leur capacité à le valoriser pour extraire les différents usages touristiques.