M. Safir Salim, DG de l’EGT Tamanrasset : « L’hôtel Tahat est apprécié par tous les voyageurs »

Mr Safir Salim est le directeur général de l’EGT Tamanrasset, l’une des 17 filiales du groupe HTT.  Pour lui, le tourisme du Sud est le seul produit concurrentiel par rapport aux autres destinations touristiques.

Tout d’abord, pouvez- vous nous présenter l’hôtel Tahat ?

Bien sûr, l’hôtel Tahat à Tamanrasset.  Ce dernier dispose d’une capacité d’hébergement de 112 chambres dont 17 suites, et d’une capacité de restauration de 150 couverts par service, il fait partie des 24 réalisations féeriques du secteur hôtelier et touristique post-indépendance de l’Algérie, de l’Architecte Fernand Pouillon.

Le plan architectural de l’hôtel Tahat est inspiré de la «Khoumaissa», qui est un bijou très apprécié dans la culture Touareg. Ses formes géométriques à la fois épurées et complexes font la beauté de cet hôtel. Inauguré en 1978 par le Président Houari Boumediene, ce joyau de la capitale du Sud a joué un très grand rôle dans le développement de toute la région du grand sud Algérien, et très vite, il est devenu un lieu incontournable pour les touristes, qu’ils soient étrangers ou locaux. En 2018, l’hôtel, dans son ensemble, a bénéficié d’un programme de réhabilitation et de modernisation, ce qui nous a permis notamment, de réaménager entièrement les chambres et cela avec une touche de modernité avérée, d’assurer un apport en fonctionnalités et en équipements et enfin de réaliser un aménagement extérieur complet de l’assiette de l’hôtel.

Ce n’est pas la seule unité hotellière gérée par l’EGT de Tamanrasset ?

Effectivement, l’entreprise de gestion touristique de Tamanrasset (EGT Tamanrasset) gère deux unités hôtelières, l’hôtel Tahat etl’hôtel Tidikelt à Ain Salah, celui-ci est considéré comme un transit et une halte incontournable pour tous ceux qui s’adonnent à la célèbre Transsaharienne. L’hôtel Tidikelt dispose d’une capacité d’hébergement de 58 chambres dont 02 suites, et d’une capacité de restauration de 120 couverts par service, il a été réalisé en 1980 et sa principale vocation reste notamment le tourisme d’affaires, et ce, vu l’importance des gisements miniers et gaziers que recèle la région. L’hôtel a également bénéficié d’un processus de réhabilitation et de modernisation, dont sa réouverture est faite à la fin de l’année 2017.

Revenons à l’hôtel Tahat. Pouvez-vous nous parler de l’opération de réhabilitation, de modernisation et de mise à niveau, et de son impact en matière de fréquentation ?

Avant le lancement de sa réhabilitation en 2018, l’hôtel Tahat comprenait 148 chambres dont 2 suites, et une aile de 27 chambres occupées par les employés de l’EGTT. Dans le cadre du processus de la réhabilitation de l’hôtel, un bloc d’hébergement du personnel a été construit, de sorte à permettre à l’hôtel d’exploiter entièrement sa capacité d’hébergement. Le nombre de chambres a été revu à la baisse pour privilégier des superficies de chambres plus spacieuses et une variété de l’offre hôtelière. Dans le même sillage du programme de réhabilitation et de modernisation, il importe de mettre en évidence que l’Hôtel Tahat est, présentement, dans un état flambant-neuf, avec des infrastructures et des équipements modernes qui assureront une meilleure qualité de service et un standing avéré. 

Dans l’optique de renforcer davantage les commodités et les solutions de confort, l’hôtel met à la disposition de sa clientèle de nouveaux services, notamment le SPA (sauna, salle de massage, salle de gommage et hammam à vapeurs) pour la remise en forme à l’aide de l’hydrothérapie, une salle de fitness, une piscine avec bassin d’une capacité de 35 personnes, un terrain de tennis et un terrain de Padel.

De même, l’hôtel est doté notamment de 4 chambres PRM (Personne à mobilité réduite), d’une salle polyvalente toute équipée et multi-usages d’une capacité de 150 personnes, d’un service spécialisé pour les prestations de Catering, d’un snack-bar d’une superficie de 400 M2 et de deux ascenseurs. En outre, il y a eu la réalisation d’un nouveau siège d’une superficie de 70 m² en R+1 pour l’unité Agence Tahat Tours, d’un bloc administratif de 11 bureaux et de 2 appartements pour le staff dirigeant. Enfin, il reste bien entendu que le processus de la réhabilitation et de la modernisation de l’hôtel Tahat va lui permettre de renforcer indéniablement sa position de fleuron dans le domaine hôtelier et touristique, tout en lui conférant un standing et une dimension d’envergure, avec des services diversifiés, de qualité et de haut de gamme. Cela aurait surement un impact favorable et incontestable sur le niveau de fréquentation de l’hôtel.

Allez-vous, vous contenter d’une clientèle purement touristique ou élargir votre portefeuille à la clientèle affaire et séminariste ?

Notre vision managériale et d’exploitation tend à promouvoir le tourisme local et d’aller au-delà de la gestion classique de simple location de chambres ou de prise en charge en restauration, d’où l’élargissement de notre portefeuille clients en ciblant d’autres segments d’activité en lien avec l’événementiel, les séminaires et la clientèle d’affaires, et cela, en vue de créer une dynamique dans le secteur hôtelier au niveau de la région et œuvrer dans la rentabilisation de nos structures. Dans cette optique, nous allons mettre à profit les perspectives commerciales qui découlent du nouveau programme tracé par l’Etat Algérien dans le cadre tant de la prospection des gisements aurifères que du nouveau port sec du grand sud qui devrait assurer les futurs échanges notamment entre l’Algérie et les pays de l’Afrique. 

Avec toute la panoplie de services que nous offrons maintenant, l’Hôtel Tahat sera une destination prisée et incontournable pour tout voyageur qui arrive à Tamanrasset dans le cadre touristique ou des affaires.

L’agence Tahat spécialisée dans les circuits touristiques à travers le Hoggar et le Tassili, est – elle toujours opérationnelle ?

Oui, l’Agence de voyage Tahat Tours qui relève de l’EGT Tamanrasset est opérationnelle. Elle est spécialisée et expérimentée dans la réalisation des circuits touristiques à travers le Hoggar et le Tassili.

La nouvelle Direction de l’EGTT a saisi l’occasion de la réhabilitation de ses établissements hôteliers pour lui donner une autre dimension et une plus grande valorisation et importance, avec notamment la réalisation d’un nouveau siège en R+1 et ce afin d’aller dans une phase de développement, l’expansion et la diversification de son activité. A titre d’exemple, l’agence assure actuellement, suite à un partenariat avec les compagnies « Air-Algérie et Tassili Airlines » la vente des billets d’avion sur tous les réseaux en Algérie.

Par ailleurs, notre vision indéfectible et multidimensionnelle de la promotion touristique revêt une importance incommensurable avec en perspective des programmes attractifs, riches et couvrant toute la région. Dans le même sillage, l’Agence Tahat tours excelle dans la réalisation des offres touristiques proprement dites en vue de répondre favorablement aux attentes et aux aspirations des clients, On opte pour la création de nouveaux circuits avec des bivouacs de 03 jours allant jusqu’à 10 jours pour les férus de détente et du dépaysement, et ce, avec des tarifs attrayants et un rapport qualité/prix qui bat toute concurrence, chose qui mettra indubitablement l’E.G.T.T en général et l’Unité Agence Tahat Tours en particulier au-devant de la scène touristique locale.

La destination Tamanrasset va-t-elle bénéficier de la reprise des vols Air Algérie ?

Assurément, oui, la reprise des vols va certainement mettre en valeur la destination Tamanrasset, et ce, eu égard à ses potentialités touristiques indéniables, et de son patrimoine naturel, culturel et touristique.

A titre indicatif, la reprise des vols de et vers Tamanrasset a permis à l’EGT Tamanrasset de renouer avec les prestations de Catering qu’elle assure, actuellement, pour la compagnie Air-Algérie via une convention de partenariat.

Enfin, vu la position géostratégique de la ville de Tamanrasset comme futur pôle économique et porte d’ouverture notamment sur le marché ouest-africain, nos infrastructures et investissements actuels forment d’ores-et-déjà un semblant de trame pouvant servir d’accompagnement pour le devenir de ce projet oh combien nécessaire à l’économie de notre pays.