Protocole d’accord entre L’ONAT, le HTT, le TVA TCA et l’ENST

Des signatures d’engagements de recrutement entre le directeur de l’école nationale supérieur du Tourisme (ENST) d’une part et les DG du groupe HTT, de l’ONAT et du Touring Voyages Algérie (TVA) et TCA ont été paraphées il y a quelques heures à l’hôtel El-Aurassi (Alger) en présence d’Abdelkader Benmessaoud, ministre du tourisme et de l’artisanat.

Ces signatures ont eu lieu en marge de la cérémonie de sortie de promotion de l’École Nationale Supérieure du Tourisme et des Instituts Nationaux de l’Hôtellerie et du Tourisme de Bou Saâda et de Tizi-Ouzou, au titre de l’année scolaire 2017/2018. Pour mieux répondre aux besoins du secteur du tourisme, il est nécessaire de mettre en place une formation fiable. Il s’agit d’un investissement et d’une stratégie importante dans le secteur du tourisme. Pour mieux répondre aux exigences du secteur et s’adapter au marché du travail, le ministre a souligné «qu’il est nécessaire de mobiliser nos ressources humaines».

Parmi les principales préoccupations des gestionnaires au cours des cinq prochaines années, les problèmes liés à la main-d’œuvre occupent le premier rang. Le recrutement et le maintien en poste des travailleurs deviendront des enjeux cruciaux.

Attirer, former, développer et retenir les talents : voilà un défi de tous les instants pour les gestionnaires.

L’École Nationale Supérieure du Tourisme est un établissement public à caractère administratif (EPA) créé par décret exécutif N°94-255 du 17 août 1994 ; modifié et complété par le décret N°98-104 du 31 mars 1998. Les formations dispensées :  la formation supérieure de longue durée en gestion hôtelière et touristique, le perfectionnement et recyclage des personnels relevant du secteur du tourisme, la formation spécialisée de courte durée à la carte pour de divers organismes et institutions en hôtellerie, guide du tourisme, thermalisme, gestion de catering et restauration de collectivités. La capacité pédagogique de l’école est de 200 places.

La formation dans le secteur du tourisme doit répondre aux nouvelles exigences du marché touristique. La stratégie de redéploiement de l’appareil de formation devra permettre essentiellement d’assurer un encadrement technique qualifié de l’ensemble des activités du tourisme, de contribuer au déploiement du «Plan Qualité Tourisme», d’assurer l’adéquation «Formation/Emploi», de préserver le patrimoine touristique et les produits du terroir, et de pérenniser les activités touristiques, de favoriser une planification intersectorielle de l’action de formation.