Quand on perd le Nord …

Tourisme et Voyage semble avoir perdu le nord, comme en témoigne cette troisième édition successive consacré à notre Sahara. Ainsi notre  rédaction n’arrive plus à se détacher de la magie du Sud.  Normal diriez-vous,  on est en pleine saison du tourisme Saharien, mais, croyez-moi, ce n’est pas la seule raison, d’autres facteurs nous poussent à mettre en avant notre vaste et magique Sahara. 

Il y a, tout d’abord, sa richesse, sa beauté, sa diversité, mais il y a aussi le fait qu’elle constitue une  stratégie, sure et garantie, pour relancer le développement de notre tourisme du moment qu’il est unique dans la région.

Ainsi  après la sublime Djanet, et la fascinante Tamanrasset, nous voilà dans la captivante Timimoun ou si vous voulez, la flamboyante, l’ensorceleuse, la ville rouge. Oui les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ce petit bout du désert très apprécié par les touristes qui veulent faire de leurs voyages, une expérience enrichissante, et une mémoire gravée pour longtemps.

Oui c’est cela Timimoun avec son charme, ses ksour et ses luxuriantes palmeraies, chaque escale est une invitation à la découverte. Timimoun  est bercé par les rythmes de l’Ahellil, elle est submergée par la senteur du Baroud. Timimoun est bénie  par le Sboue et la tournée de ses grands marabouts. C’est une ville régit et réglée comme le miracle de ses foggaras. Bref, c’est un produit diversifié et une culture varié qui transporte les visiteurs dans un monde de ressourcement et dépaysement total. 

On a déjà écrit sur ces mêmes  pages que le grand Sud est comme un musée à ciel ouvert qui fait découvrir aux visiteurs l’originalité et l’authenticité de notre grand pays. Eh bien, ce musée n’en finit pas  et c’est pour  cette raison que toute la rédaction de votre magazine «Tourisme et Voyages »  s’est mobilisée pour contribuer  à sa manière  dans la promotion de la destination Algérie et notamment le produit Sahara. On le fait au même titre que le groupe hôtelier  HTT qui multiplie les promotions pour exhorter  les familles Algériennes à mettre le cap sur cette destination de rêve, on le fait au même titre que la compagnie nationale  qui a  ajouté d’autres dessertes, ou Tassili Airlines qui a doublé ses vols. Enfin on le fait au même titre que cette population qui met en avant ses dimensions culturelle, humaine, civilisationnelle, religieuse, touristique et économique  et aussi sa richesse animale, à l’instar du chameau qui aura son festival international tant il constitue un élément important pour le développement économique de ces régions et la promotion du tourisme local.