Réouverture de l’hôtel Rym de Béni Abbès

A l’occasion des festivités populaires religieuses et culturelles de célébration du Mawlid Ennabaoui qui ont eu lieu à Béni Abbès (Béchar), il a été procédé à la réouverture de l’hôtel Rym par Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat qui était accompagné d’une forte délégation de gestionnaires et   cadres du secteur.

Les travaux de rénovation et de mise à niveau de cet hôtel, qui fait partie de la chaine hôtelière El-Aurassi (groupe HTT) et qui se sont étalés sur trois années, ont permis une modernisation globale de ses différentes structures. Ses capacités d’hébergement sont constituées  de 112 chambres dont 3 suites juniors (chambres communicantes) et 4 suites seniors, 1 chambre pour PMR et 7 bungalows dont 1 bungalows pour PMR (capacité d’accueil est de 244 lits). Il possède 1 restaurant de 100 couverts, un salon de thé (cafeteria) de 40 places, une salle de conférences pour 100 personnes, une piscine pour adultes, une terrasse jardin et un parking de 70 places. Le traitement des façades et des nouveaux bâtiments a été inspiré de la couleur originale de la ville avec reconstruction du motif des claustras existant dans la ville et traitement des façades de couleur blanche (couleur initiale de la ville).  

Le ministre a exprimé son admiration pour l’hôtel ainsi que Taleb Al Rifai, Président du comité consultatif de l’ITIC (International Tourism and Investment Conférence) et ancien secrétaire général de l’OMT (Organisation mondiale du tourisme) qui a été impressionné par la splendeur de l’hôtel Rym et par le professionnalisme de son équipe, en particulier par la tenue traditionnelle de tous les employés.  

Cette opération qui est inscrite au titre de la stratégie nationale de développement des infrastructures hôtelières dans le sud du pays, intervient après celle concrétisée en février 2015 à l’hôtel Saoura de Taghit, pour un cout de plus d’un milliard DA investis par l’autre chaîne hôtelière publique El-Djazair, C’est un moyen destiné au renforcement  des capacités d’hébergement touristique dans la wilaya de Béchar. Il a été aussi procédé à l’inauguration et la mise en exploitation d’un nouvel hôtel au centre-ville de Béchar «El-Akid», de 47 chambres soit une capacité d’hébergement de 100 lits, fruit d’un investissement privé.    

Le ministre a souligné l’importance de ce type d’investissement dans le désert algérien qui connaît, selon ses déclarations, «une grande mobilité en termes d’attraction touristique, en particulier pour la saison 2020, qui devrait être exceptionnelle compte tenu du nombre d’hôtels et de structures d’hébergement mis en service».