Tewfik Touzene (Directeur central du développement et de la maintenance à l’EGT Centre) : «Nos hôtels sont aux normes internationales»

L’EGT Centre est l’une des filiales du groupe HTT, elle chapote dix unités à travers l’Algérie, dont  le Sofitel Alger, le premier à bénéficier du contrat de management en 1992. Son directeur central du développement, dresse, dans cet entretien, la situation de son entreprise et l’état de rénovation de ses unités  

L’EGT Centre est indéniablement un des acteurs majeurs de l’hôtellerie et du tourisme en Algérie. Peut-on avoir une présentation de cette entreprise et les différentes structures dont il est composé ?

L’Entreprise de gestion touristique Centre (EGT Centre) est l’une des 17 filiales qui constituent le portefeuille du groupe Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme (HTT). Elle est constituée de 10 unités (9 unités hôtelières et un centre commercial et parking), réparties à travers le territoire national comme suit : à la wilaya d’Alger : hôtel Sofitel Hamma Garden, hôtel Mercure, hôtel Safir (ex. Aletti), hôtel Albert 1er, hôtel Rais et Centre commercial et Parking (CCP El Hamma). A la wilaya de Tizi Ouzou : hôtel Amraoua, hôtel Tamgout (Yakouren) et la station climatique El Arz (Tala Guilef). A la wilaya d’Adrar : hôtel Touat.

L’EGT Centre est engagé dans un vaste programme de modernisation des hôtels. Peut-on avoir les grandes lignes et le taux d’avancement de ce programme ? 

Tout à fait, six unités hôtelières de l’EGT Centre sont concernées par cet ambitieux programme qui entre dans le cadre de l’application de la décision des pouvoirs publics de réhabilitation et de modernisation des structures hôtelières avec comme objectif de répondre aux normes internationales en matière d’hôtellerie,

Le programme initié par les pouvoirs publics tend d’une part à mettre les hôtels aux normes des standards internationaux, et d’autre part d’offrir de nouvelles prestations (introduction de centre de remise en forme, SPA, piscine, salles polyvalentes, parking, augmentation de capacité d’hébergement, etc…), la modernisation de ces structures hôtelières est accompagnée d’un programme de formation pour les employés des différents hôtels.

La plupart des projets sont en cours de réalisation, néanmoins des imprévues sont apparus lors de l’entame des travaux, relatives à la dégradation de la structure portante des bâtiments en question, comme exemple l’hôtel Safir et l’hôtel Touat, pour lesquels le Centre de diagnostic et d’expertise relevant du CTC, a exigé le renforcement global de la structure, ce qui a accusé un retard dans la livraison des projets, du moment que ces travaux nécessitaient des diagnostics approfondies, et des études détaillées, qui n’étaient pas prévus lors de l’élaboration des études initiales. Sur les 6 unités concernées par le programme de modernisation, l’unité Hôtel Touat située au cœur même de la wilaya d’Adrar a été inaugurée le 1 janvier 2020. Par ailleurs, nous estimons qu’à la fin de l’année 2022, nous réceptionnerons la Station Climatique El Arz  et l’hôtel Safir,  L’unité Hôtel Albert 1er quant à elle, consiste en une opération pilote dans la réhabilitation des anciens bâtiments en Algérie. En effet le projet prévoit la sauvegarde des façades du bâtiment, en étant un patrimoine architectural très riche à préserver, et l’évidement de tout le bâtiment de l’intérieur (démolition de toute la structure intérieure, et des différents planchers). Notant que les planchers dudit bâtiment menacent ruine (arrêté de mise en péril délivré par le président de l’APC d’Alger Centre).

Donc, l’hôtel Touat a rouvert ses portes après rénovation, peut-on connaitre sa fiche technique?

L’hôtel Touat a été fermé pour travaux pendant une durée de trois années et demie. Il est situé au cœur même de la ville d’Adrar, l’hôtel est le seul établissement classé à la catégorie 4 étoiles dans cette wilaya du sud, et est dotés des tous les services et prestations qui peuvent être offerts dans sa catégorie à l’international.

C’est un hôtel urbain, doté d’une navette qui assure le transport des clients à partir de l’aéroport d’Adrar, et offre toutes les commodités à ses clients. L’hôtel se développe sur 2 niveaux, et un sous-sol dédié aux équipements techniques, il est doté de 116 chambres, dont 4 suites juniors, 2 suites séniors, et 2 chambres pour personnes à mobilité réduite.

L’hôtel est organisé en deux parties, coté patio organisé autour d’un jardin agrémenté par des fontaines d’eau, et un autre coté disposé autour d’une piscine et d’un pool bar. Il dispose également d’une salle de fitness mixte, 4 salles de réunions, et un restaurant gastronomique d’une capacité de 120 couverts.

L’hôtel offres toutes ces prestations de qualité, à des tarifs étudiés en tenant compte de la concurrence locale.

Les hôtels sont de plus en plus confrontés à la concurrence. Comment analysez-vous ce facteur et l’évolution du marché en général ?

Avec les facilitations qu’a octroyé l’Etat algérien, visant à dynamiser le secteur touristique, en le rendant une source de croissance économique, beaucoup d’investisseurs privés ont opté pour le tourisme , ils se sont inscrits dans cette perspective, et investi dans la réalisation de structures hôtelières, ceci ne peut être que bénéfique pour les professionnels de l’hôtellerie, qui doivent améliorer continuellement et sans relâche leur prestations de services afin de garder leur part du marché.

L’EGT Centre a été le premier à introduire la formule de contrat de management, le Sofitel Alger a ouvert ses portes en 1992, suivi par le Grand Hôtel Mercure en mars 2000. Confier son établissement à un opérateur hôtelier international peut-il être un facteur de développement du chiffre d’affaires ?

Le management étranger dans le domaine hôtelier apporte essentiellement le savoir-faire de professionnels expérimentés dans le domaine. Ce savoir-faire, et les labels de ces marques reconnues mondialement ne peuvent que développer le chiffre d’affaire de l’établissement.

Les médias ont-ils un rôle à jouer dans le processus de développement du tourisme en général et l’hôtellerie en particulier

La presse et les médias sont des partenaires à part entière des établissements hôteliers, et du Tourisme d’une manière générale, c’est à travers ces canaux qu’on peut lancer la destination Algérie, touchant le large public national et international. A cet effet,  ils doivent travailler en étroite collaboration avec les responsables principaux des établissements afin de faire connaitre leurs produits et les offres promotionnelles.